Deux clusters du variant britannique de la Covid-19 détectés en France

Port du masque obligatoire à Paris

Plus d’hospitalisations et donc plus de décès un médecin prévoit que le variant du Covid s'imposera dans 2-3 mois Sputnik. Oxana Bobrovitch

M. Castex a également abordé un barrage de critiques sur la lenteur du déploiement de la vaccination par le gouvernement, reconnaissant qu'il avait commencé plus lentement que dans d'autres pays, mais attribuant le retard à la concentration initiale de la France sur les maisons de retraite et de soins infirmiers.

Près de 20 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures en France, selon les données publiées vendredi par Santé publique France qui s'inquiète d'un possible rebond de l'épidémie. Les parents d'élèves et leurs enfants pourront quant à eux se faire tester dès samedi. À noter que les deux entités mènent actuellement des recherches approfondies autour des deux variants du coronavirus, à savoir la forme sud-africaine et la forme britannique (notée B.1.1.7).

Plusieurs éléments, propres à cette nouvelle mutation, font craindre une explosion des cas de contaminations, alors que la France peine à sortir de la seconde vague, et que l'impact des fêtes sur la propagation du virus reste encore incertain.

Le CNR sera alors chargé de réaliser un séquençage: "étudier la séquence du génome du virus pour en ressortir ces caractéristiques".

La personne contaminée, elle, n'a pas voyagé en Grande-Bretagne, et aucun cas contact expliquant sa contamination n'a encore été identifié.

Risque-t-on le même scénario qu'en Angleterre, reconfinée jusqu'en mars? "Cette personne, on ne sait pas encore comment elle l'a attrapé". Est-ce que ces deux phénomènes sont liés par un lien de causalité? Est-ce que la poussée épidémique est liée au fait que le variant est plus contagieux et se propage plus vite?

Mais il a ajouté: " Il est hors de question que nous baissions la garde dans les semaines à venir. Jean-Michel Pawlotsky souligne que le variant britannique "est surtout plus infectieux": "Le virus infecte plus facilement les cellules".

Le ministère de la Santé a indiqué qu'"une importante investigation a été lancée par l'ARS d'Île-de-France pour identifier les personnes contact et casser rapidement les chaînes de transmission ".

Malgré une contagiosité plus forte, les spécialistes restent convaincus que le vaccin sera efficace sur le variant britannique. "Au total, 7 résidents et 2 professionnels présentent une forme variante du virus", a expliqué le ministre de la Santé, selon qui "les résultats définitifs sont attendus d'ici le début de la semaine prochaine". "On ne peut rien confirmer, ni infirmer", indiquait jeudi soir l'Agence régionale de santé, qui rappelait son "extrême vigilance" sur le sujet, à l'image des préoccupations exprimées jeudi par le Premier ministre Jean Castex, et le ministre de la Santé Olivier Véran. La première adjointe Yasmine Boudjenah indique d'ailleurs à France 3 Paris IDF que "tous les enfants sont incités à se faire dépister lors des trois jours".

Dernières nouvelles