Nancy Pelosi veut empêcher Trump d'utiliser les codes nucléaires

Reuters  Leah Millis

USA : Pelosi appelle à destituer Trump

"Ce matin, j'ai parlé avec le chef d'état-major américain Mark Milley pour discuter des précautions disponibles afin d'éviter qu'un président instable ne lance des hostilités militaires ou accède aux codes de lancement et ordonne une frappe nucléaire", a écrit la présidente de la Chambre des représentants dans une lettre à ses collègues parlementaires. "Il a répondu à ses questions sur la chaîne de commande nucléaire", a-t-il indiqué, sans entrer dans le détail de la conversation.

Au cours d'un discours, la femme politique a fait savoir que: " Hier, le président des États-Unis a incité à une insurrection armée contre l'Amérique. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. Mercredi, des sympathisants de Donald Trump avaient fait irruption dans cette enceinte pendant une séance extraordinaire du Congrès pour certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle du 3 novembre, provoquant des scènes violentes de chaos. Elle a exhorté le vice-président Mike Pence à invoquer "immédiatement le 25e amendement de la Constitution pour déclarer Donald Trump "inapte" à gouverner, en disant espérer avoir sa réponse "aujourd'hui". Sortez-le de la Maison Blanche ! S'il n'agit pas, le Congrès "pourrait être prêt à avancer vers une procédure de destitution", a ajouté la présidente de la Chambre qui a, en cette qualité, le pouvoir d'ouvrir une telle procédure.

Les chefs des démocrates du Sénat américain, Nancy Pelosi et Chuck Schummer ont appelé, ce jeudi, à la destitution du président sortant Donald Trump suite à l'attaque perpétrée contre le Capitole.

"La situation avec ce président déséquilibré ne pourrait pas être plus dangereuse ".

Dernières nouvelles