Ouverture du procès en appel d'Ouyahia et Sellal à la Cour d'Alger

Ouverture du procès en appel d'Ouyahia et Sellal à la Cour d'Alger

Ouyahia : "J'ai reçu des lingots d'or de la part d'émirs du Golfe que j'ai revendu sur le marché noir"

L'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia est jugé à partir de ce samedi pour la troisième fois dans l'affaire des usines de montage automobile et du financement occulte de la campagne électorale du président déchu Abdelaziz Bouteflika pour le 5 mandat.

Il affirme avoir reçu des lingots d'or offerts par des émirs du golfe qui viennent chasser dans le sud Algérien. Ces "précieux cadeaux", a-t-il ajouté, ont été vendu au marché noir pour la somme rondelette de 350 millions de DA.

Il convient de rappeler, que ce procès en appel ouvert aujourd'hui, intervient après l'acceptation de la Cour suprême du pourvoi en cassation, interjeté par la défense des accusés.

Lors du procès en première instance au tribunal de Sidi M'Hamed en décembre 2019 et à l'occasion du premier procès en appel, en mars 2020, Ahmed Ouyahia avait toujours refusé de justifier la provenance de son argent.

Dans la même affaire sont également poursuivis l'ancien patron du FCE, Ali Haddad, Hassane Larbaoui et Ahmed Mazouz condamnés à 4 ans de prison ferme, alors que Mohamed Baïri a écopé de 3 ans de prison.

Dernières nouvelles