Le prix du bitcoin dépasse 40.000 dollars pour la première fois

Le bitcoin poursuit son envol et dépasse 35.000 dollars pour la première fois de son histoire

Bitcoin : Après une année 2020 exceptionnelle, attention à la volatilité du bitcoin

Si le mouvement avait débuté avec l'intérêt de plus en plus aiguisé des investisseurs institutionnels, depuis mi-décembre, "les particuliers sont enfin revenus", explique à l'AFP Antoni Trenchev, de la plateforme spécialisée dans les cryptomonnaies Nexo.

De fait, les récents plus hauts ont été atteints pendant les week-ends des fêtes de fin d'année, quand les courtiers étaient loins de leurs consoles. Puis, à peine cinq jours plus tard, la crypto-monnaie a comblé son déficit de 70 milliards de dollars pour dépasser Berkshire Hathaway, la société dirigée par Warren Buffett, détracteur de longue date du Bitcoin. "Avec une telle performance dernièrement, de nombreux investisseurs et spéculateurs vont vouloir encaisser leurs profits au premier signe de faiblesse", estime pour l'AFP Fawad Razaqzada, analyste chez Think Markets, qui prévient comme plusieurs analystes qu'une "correction est à attendre".

"Il faut désormais traiter le bitcoin comme n'importe quel investissement, c'est-à-dire le vendre quand il est cher et le racheter quand les prix faiblissent", explique-t-il dans un communiqué. Le rallye de fin 2017 avait été alimentée par les particuliers attirés par la flambée des cours mais nombre d'entre eux, arrivés tard dans la course, y avaient perdu gros.

Pour plusieurs acteurs du marché, le bitcoin représente une forme d'or numérique, un moyen de se prémunir de l'inflation qui pourrait être créée par les mesures monétaires ultra-accommodantes adoptées par de nombreuses banques centrales, Réserve fédérale américaine (Fed) en tête.

Alors certes, les observateurs du marché les plus sceptiques continuent de critiquer cet actif jugé déconnecté de l'économie, mais participants du marché et analystes misent pour l'heure sur une "correction" plutôt que sur l'éclatement d'une bulle, comme en 2017.

"Vu les mouvements de prix du bitcoin, les investisseurs pourraient se tourner vers l'ethereum", estime Edward Moya, analyste chez Oanda, dans une note.

La star des cryptomonnaies continue de connaître des jours de gloire. Et ce, trois semaines seulement après avoir battu son propre record historique, en atteignant le seuil des 20 000 dollars. Vers 12H15 GMT (13H15 à Paris), le bitcoin s'échangeait à 34.940 dollars, selon des prix compilés par l'agence Bloomberg.

Les analystes de JPMorgan estiment ainsi que le bitcoin pourrait atteindre 146.000 dollars, à condition que sa volatilité s'apaise pour attirer des investisseurs qui préfèrent pour l'instant l'or, plus stable.

Dernières nouvelles