Son médecin personnel décède du Covid-19, le pape François en danger ?

Le pape François lors de la messe de l'Epiphanie le 6 janvier 2021 en la basilique Saint Pierre au Vatican

Le pape François lors de la messe de l’Epiphanie le 6 janvier 2021 en la basilique Saint Pierre au Vatican

Le pape François a annoncé samedi qu'il se ferait vacciner "la semaine prochaine", dans un entretien avec la chaîne italienne de télévision Canale 5. À 84 ans et un lobe de poumon en moins, le pape est une personne à risque.

Des dizaines de partisans de Donald Trump brandissant des drapeaux bleus à son nom et portant les casquettes rouges de sa campagne électorale et aux cris de "USA!"USA!", ont envahi, mercredi, le Capitole, interrompant donc la session parlementaire qui devait confirmer l'élection de Joe Biden". Pour lui, le choix est clair: la vaccination est une nécessité.

"Je crois que, d'un point de vue éthique, dit-il, tout le monde devrait se faire vacciner, ".

Le pape François a appelé dimanche les dirigeants et le peuple américains au "sens des responsabilités" après les violences survenues mercredi au Capitole à Washington. Pour lui, ce n'est pas une option, c'est une action éthique. Selon lui, en refusant de prendre le vaccin, on joue avec nos vies mais aussi, avec celle des autres.

"Je ne sais pas pourquoi certains disent que le vaccin est dangereux, affirme-t-il". "Quand j'étais enfant, je me souviens qu'il y a eu l'épidémie de poliomyélite, à cause de laquelle beaucoup d'enfants sont restés paralysés et on attendait désespérément un vaccin" souligne le pape François qui s'interroge, "si les médecins le présentent comme une chose qui peut être bien, qui ne présente pas de risques particuliers, pourquoi ne pas le faire?". Il y a quelques jours, le Vatican a investi dans un gigantesque congélateur pour conserver les doses du vaccin.

Dernières nouvelles