Ce que l'on sait du nouveau variant détecté au Japon — Coronavirus

AP Un nouveau variant a été détecté chez quatre voyageurs brésiliens qui sont arrivés à l’aéroport Haneda de Tokyo le 2 janvier

AP Un nouveau variant a été détecté chez quatre voyageurs brésiliens qui sont arrivés à l’aéroport Haneda de Tokyo le 2 janvier

Après le variant anglais et d'Afrique du Sud, cette nouvelle mutation a été identifiée sur des patients de retour du Brésil comme l'annonce le Japon ce lundi 11 janvier. Elle a été détectée sur quatre personnes, dont deux enfants, dont la nationalité n'est pas mentionnée, de retour le 2 janvier d'un séjour au Brésil comme l'expliquent nos confrères de France Info. Depuis le mois de novembre, le pays connait une forte augmentation de ses cas positifs à la Covid-19. "Un homme dans la quarantaine avait du mal à respirer, une femme dans la trentaine avait mal à la tête et à la gorge, un adolescent avait de la fièvre, tandis qu'une autre adolescente ne présentaient aucun symptôme", a déclaré le ministère de la Santé. Il pourrait s'agir de personnes de la même famille, même si les autorités n'ont pas encore confirmé.

Mais "pour le moment, il n'y a aucune preuve montrant que le nouveau variant découvert chez ces passagers en provenance du Brésil soit plus contagieux", a assuré Takaji Wakita, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses japonais, relaye encore le Japan Times. L'une d'elles est également présente dans les variants identifiés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, dont le potentiel de transmission est source d'inquiétude.

Si les autorités japonaises semblent rassurer quant à l'infectiosité, le ministère de la santé brésilien tient à rester prudent. "Cela implique une infectiosité virale potentielle plus élevée", a affirmé le ministère de la santé. Tout comme avec les deux autres, ce nouveau variant fait craindre une baisse de l'efficacité des vaccins déjà mis sur le marché.

Dernières nouvelles