Les 1eres doses du vaccin Moderna arriveront lundi en France — Coronavirus

Covid-19 : Olivier Véran reconnaît un

Olivier Véran a reconnu"un manque de clarté dans l'explication de la campagne vaccinale contre le coronavirus

Il a reconnu "un manque de clarté dans l'explication de la campagne vaccinale" contre le coronavirus.

"Nous avons sans doute internalisé l'espèce de défiance générale vis-à-vis des vaccins dont on parlait en permanence sur les plateaux et dans les familles", poursuit le ministre.

"Nous ne naviguons pas à vue, une stratégie a été définie", a-t-il déclaré lors d'une audition à l'Assemblée nationale. Il a rappelé que la "stratégie" du gouvernement n'avait pas changé en cours de route, que seul le "calendrier" avait été "accéléré".

Selon lui, la fréquence de cet effet indésirable correspond à ce qui a été observé à l'étranger, avec environ 1 cas pour 100 000 personnes.

Sur fond de situation sanitaire compliquée en France, les autorités fondent de grands espoirs sur les vaccins.

L'une des hypothèses pour expliquer ces réactions allergiques porte sur la présence dans le vaccin d'une substance, le polyéthylène glycol (PEG), qui est utilisée dans de nombreux produits courants comme les laxatifs, les shampoings ou le dentifrice mais n'a encore jamais été employée dans des vaccins. "S'il devait y avoir une circulation plus importante du virus chez les enfants, nous serions en mesure de le démontrer" a assuré Olivier Véran.

Olivier Véran a annoncé également une prochaine "mise en place d'un numéro de téléphone", notamment pour les cinq millions de Français âgés de 75 ans et plus.

"C'est une logistique complexe mais nous tenons le choc", a affirmé Olivier Véran.

"Nous aurions dû tout construire à partir de rien, alors que nous avons en France de très solides entreprises françaises capables de fournir tous les services dont nous avons besoin?", a-t-il justifié.

Dernières nouvelles