Canal + réclame un nouvel appel d'offres

Droits TV : Canal+ veut un nouvel appel d’offres

Maxime Saada le président du directoire du groupe Canal plus

En effet, avec l'abandon de Mediapro tout le monde s'attendait à ce que le diffuseur historique de la Ligue 1, Canal +, débarque en sauveur.

Pour sortir de cette crise, Maxime Saada souhaite également modifier les lots avec la possibilité de faire du pay per view (le téléspectateur ne paye que pour voir un seul match au lieu de s'abonner à l'année). Pire encore, la chaîne cryptée va carrément rendre ses lots afin de provoquer un nouvel appel d'offres. Le message est clair: Canal + fera son prix et assume, arguments à l'appui (succès de sa grille actuelle... et future qui comprendra la Ligue des champions en 2021) le risque, en réalité sans doute minime, de perdre l'appel d'offres. Le groupe espagnol a officiellement rendu ses matchs il y'a quelques jours à la LFP. Nous sommes finalement arrivés à la conclusion côté Canal + qu'il était dans l'intérêt pour toutes les parties prenantes de passer par un appel d'offres. "J'estime que le produit L1 a été dégradé dans l'absolu, tranche encore Saada". La diffusion sur Téléfoot a fortement réduit l'exposition de la compétition. Ce dernier a confié au Figaro que que son groupe va restituer ses deux matches à la LFP afin de relancer un appel d'offre moins onéreux... Par ailleurs, l'arrivée de Mediapro a contribué à la croissance exponentielle du piratage.

C'est l'énorme coup de tonnerre de ce début d'année dans le feuilleton indécis et assez inquiétant des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Canal+ diffuse actuellement 20 % des matches de Ligue 1, via une sous-licence signée avec beIN Sports pour un montant annuel de 330 millions d'euros. En attendant, la situation devient de plus en plus critique pour le football français...

Dernières nouvelles