Info en continu - Démantèlement de la "plus vaste" plateforme du darknet mondial

Des médicaments de la fausse monnaie ou des données de cartes de crédit volées étaient échangés ou vendus sur DarkMarket

Des médicaments de la fausse monnaie ou des données de cartes de crédit volées étaient échangés ou vendus sur DarkMarket

Des médicaments, de la fausse monnaie ou des données de cartes de crédit volées étaient échangés ou vendus sur DarkMarket.

L'opérateur présumé de ce qui est présenté par les enquêteurs comme le "plus vaste" point de vente au monde est un Australien de 34 ans.

Le présumé a été interpellé à la frontière germano-danoise, précise le parquet dans un communiqué ajoutant, que "plus de 20 serveurs en Moldavie et en Ukraine" avaient été saisis. Le site était la cible d'une opération internationale coordonnée par Europol, et impliquant de nombreux pays européens (l'Allemagne, l'Australie, le Danemark, la Moldavie, l'Ukraine, le Royaume-Uni) ainsi que les États-Unis.

Selon les forces de l'ordre, DarkMarket comptait plus de 500 000 acheteurs et plus de 2 400 vendeurs.

Comme le relatent nos confrères de The Verge, les autorités avaient été mises sur la piste de DarkMarket lors d'une enquête menée sur Cyberbunker, qui hébergeait - dans un véritable bunker - des serveurs faisant tourner The Pirate Bay et WikiLeaks. Wall Street Market, une autre plateforme e-commerce illégale du dark web, a elle aussi été épinglée en 2020 par les autorités.

Dernières nouvelles