" "Mike Pompeo accuse l’Iran d’être la " nouvelle base " d’al-Qaïda — USA

Le drapeau iranien

Le drapeau iranien

Mais il a utilisé cet événement récent pour appuyer ses accusations de liens entre l'Iran chiite et la nébuleuse islamiste sunnite fondée par Oussama ben Laden, souvent contestées ou minimisées par plusieurs spécialistes.

Mike Pompeo a pointé du doigt l'Iran comme nouvelle plaque tournante d'Al-Qaïda a href="https://fr.sputniknews.com/international/202011271044844529-les-americains-ont-ils-raison-de-dire-que-liran-soutiendrait-al-qaida/" target="_blank" rel="noopener" *la "nouvelle base" d'Al-Qaïda* au Moyen-Orient, dans un discours à Washington. "Nous devons l'affronter. Nous devons le vaincre", a-t-il martelé. Mike Pompeo a aussi affirmé que deux dirigeants du réseau terroriste présents en Iran avait été placés sur la liste noire des Etats-Unis. " Contrairement à l'Afghanistan, lorsque Al-Qaïda se cachait dans les montagnes, Al-Qaïda opère aujourd'hui sous la protection du régime iranien", a-t-il déclaré.

Mike Pompeo a par ailleurs promis une récompense de sept millions de dollars à quiconque posséderait des informations pouvant conduire à la capture d'Abd al-Rahman al-Maghrebi, autre responsable du groupe terroriste.

Les accusations formulées auparavant par l'administration de George W. Bush d'implication iranienne dans les attentats menés par Al-Qaïda aux États-Unis le 11 septembre 2001 ont été discréditées.

Le Secrétaire d'état, qui quittera ses fonctions le 20 janvier à la fin du mandat du Président Trump, a également exhorté à davantage de pression internationale sur Téhéran, mais s'est abstenu d'appeler à une action militaire, déclarant: " si nous avions cette option, si nous choisissons de le faire, il y a un risque beaucoup plus grand à l'exécuter ".

M. Zarif fait référence à des propos tenus par M. Pompeo en 2019 sur son expérience à la tête de l'Agence centrale du renseignement américain (CIA) en 2017 et 2018.

Le ministre des Affaires étrangères iranien a publié son tweet quelques minutes seulement après que M. Pompeo eut lancé lors d'un discours à Washington: "Al-Qaïda a une nouvelle base: c'est la République islamique d'Iran". "Aucun d'Iran", a écrit le ministre sur le réseau social.

Dernières nouvelles