États-Unis : la NRA prétend être en banqueroute pour échapper à la justice

Le lobby des armes NRA se déclare en faillite pour échapper à la justice

États-Unis : la NRA se déclare en faillite, une manœuvre pour stopper les poursuites judiciaires

" Cette décision permettra une croissance durable à long terme et assurera le succès continu de la NRA en tant que principal défenseur de la liberté constitutionnelle du pays - à l'abri de l'environnement politique toxique de New York ", a déclaré vendredi le groupe de défense des armes à feu dans un communiqué. "Cette information a littéralement sidéré le public américain", commente Matthieu Mabin, correspondant France 24 à Washington. En août dernier, lui et trois autres responsables influents de la NRA ont été visés par une plainte de la justice de New-York. Cette démarche entre dans le cadre d'un plan de restructuration qui a pour but de transplanter la NRA au Texas. "Ce plan se résume très simplement: on PLAQUE New York", a-t-il ajouté.

La procureure générale Letitia James avait nié toute motivation politique, tout en reconnaissant que cette plainte pourrait conduire à la dissolution de la NRA.

La National Rifle Association a annoncé son intention de se restructurer en une organisation à but non lucratif basée au Texas et a déposé une demande de protection en matière de faillite au chapitre 11. En effet, le chapitre 11 est évoqué aux Etats-Unis par une organisation pour suspendre les poursuites judiciaires à son encontre et empêcher les créanciers à entrer en possession de leur dû. "Nous n'autoriserons pas la NRA à utiliser cette tactique ou une autre pour échapper à ses responsabilités", a-t-elle ajouté.

Aucun changement majeur des opérations et dans le personnel n'est prévu, a affirmé Wayne LaPierre.

Le lobby des armes NRA se déclare en faillite pour échapper à la justice
NRA aux USA : la stratégie du lobby des armes pour éviter une dissolution

Extrêmement active auprès des élus, qu'elle finance ou note défavorablement, elle a bloqué de nombreuses propositions de lois visant à renforcer les contrôles sur l'achat ou le port d'armes.

Depuis 2000, la NRA a dépensé plus de 139 millions de dollars (115 millions d'euros) en campagne et lobbying.

Des documents internes diffusés sur Internet ou dans la presse ont révélé le train de vie dispendieux du dirigeant, avec vêtements de luxe et voyages aux Bahamas ou en Italie, réglés par la NRA grâce à des montages financiers validés par des alliés en interne. Selon l'enquête, 63 millions de dollars (52 millions d'euros) ont été dilapidés en trois ans par les têtes pensantes de l'association pour leurs familles et amis ou sous forme de cadeaux aux plus gros fournisseurs. La NRA poursuit sa réincorporation dans un État qui valorise les contributions de la NRA, célèbre ses membres respectueux des lois et se joindra à nous en tant que partenaire pour défendre la liberté constitutionnelle.

Malgré ces sorties compromettantes et la multiplication des fusillades aux États-Unis, les Américains restent très attachés à leurs armes.

Dernières nouvelles