La réouverture des stations est "hautement improbable" — Vacances de février

Remontées mécaniques fermées : les stations de ski béarnaises ne se font plus d’illusions

Certaines stations parviennent encore pour l’instant à proposer des activités

L'espoir d'une éclaircie s'éloigne sur le front de la montagne. La décision devrait être dévoilée officiellement demain ou jeudi. Plus encore, "la perspective d'une réouverture à la mi ou à la fin février me paraît hautement improbable", a indiqué ce mercredi soir le secrétaire au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, à l'issue d'une visioconférence avec les acteurs de la montagne. L'ouverture des remontées mécaniques pour les vacances de février n'a toujours pas été annoncée, mardi 19 janvier, et les commerçants désespèrent de pouvoir écouler des stocks entassés depuis des mois. "On s'oriente vers une saison blanche".

"Les acteurs de la montagne ont convenu que même s'il y avait un petit bout de saison en mars ou avril les conditions seraient tellement dégradées qu'on s'oriente donc vers une saison blanche", a-t-il ajouté.

Faute de remontées mécaniques, les taux d'occupation des stations de ski se sont déjà effondrés à "20 ou 30 % " au maximum, "contre 95 % d'ordinaire " lors des vacances de Noël qui devaient marquer le démarrage de la saison, a souligné Jean-Baptiste Lemoyne. Le Premier ministre avait annoncé qu'une décision serait prise pour le 20 janvier, et la question sera effectivement examinée demain, en conseil de défense, selon les informations de BFMTV.

L'heure n'était pas à l'optimisme. " Quand le président avait annoncé la fermeture des stations de sport d'hiver, il avait bien conditionné leur réouverture à une baisse de la diffusion du virus, avec moins de 5 000 contaminations par jour". Or, on n'y est pas du tout.

Très inquiets face à la perspective d'une saison morte, les professionnels avaient multiplié les initiatives ces derniers jours, à l'image des descentes aux flambeaux organisées ce week-end par les moniteurs de l'École de ski français et de la lettre ouverte du patron du Club Med, Henri Giscard d'Estaing, à Jean Castex.

Dernières nouvelles