Procédure judiciaire en France contre le Monsieur Cuisine de Lidl

Nouveau coup dur pour Lidl après l’interdiction de vente de Monsieur Cuisine en Espagne le fabricant du Thermomix attaque l’enseigne en France

Barcelone: Lidl condamné à retirer de la vente tous ses robots «Monsieur cuisine connect»

"Une procérude est en cours dans plusieurs pays dont la France, elle a été lancée depuis l'Allemagne", a déclaré le directeur de Vorwerk France à BFMTV. Prise en Espagne, cette décision des juges de Barcelone ne concerne cependant pas la Belgique.

" La procédure qui est lancée en France est similaire celle lancée en Espagne, il s'agit de non-respect des brevets", précise encore le groupe pour BFMTV.

Concrètement, le fabricant Vorwerk, allemand lui aussi, accuse Lidl d'avoir violé la législation sur la protection des brevets, en s'inspirant un peu trop de son produit.

Au moment de la médiatisation de la décision de justice, Vorwerk ajoutait dans son communiqué que le groupe " se réserve donc la possibilité, s'il l'estime légitime, d'intenter une procédure en justice contre la violation de ses brevets, de ses produits et services.

Les deux robots cuiseurs présentent de nombreuses similitudes, mais avec une différence de taille: le prix.

Le tribunal de commerce de Barcelone vient de condamner la chaîne de supermarchés Lidl à indemniser le créateur du Thermomix, concurrencé illégalement par son clone, le "Monsieur cuisine connect" de la marque Silvercrest. Quand l'authentique Thermomix se vend à 1 300 euros, on peut trouver le Monsieur Cuisine Connect à 359 euros en moyenne chez Lidl, ce qui explique son succès, provoquant parfois des scènes de liesse et des ruptures de stock fréquentes.

"C'est la fonction de pesée des aliments qui est au cœur du litige opposant les deux marques", rapportent nos confrères. "Il n'y avait pas de machine qui permettait de peser les aliments dans le bol de cuisson même lorsqu'elle n'est pas allumée", défend ce spécialiste.

Dernières nouvelles