Une fillette de 10 ans meurt dans un défi sur TikTok

Une fillette qui pleure

Une fillette de 10 ans meurt dans un défi sur Tik Tok CC0 LysogSalt

Ces deux "chasseurs" ont insulté la personne piégée et l'ont menacée avec un taser avant de diffuser la scène filmée sur le réseau social TikTok.

L'agence de presse Ansa informe sur la mort par asphyxie d'une fillette de 10 ans, prénommée Antonella, qui a relevé un défi sur TikTok baptisé "Black Out Challenge".

L'Autorité pour la protection des données personnelles a indiqué dans un communiqué " bloquer le réseau social " chinois avec effet immédiat et jusqu'au 15 février, date à laquelle il devra avoir répondu à ses injonctions. Cela signifie concrètement qu'interdiction est faite à TikTok d'exploiter "les données des utilisateurs dont l'âge n'a pas été établi avec une sécurité absolue", a détaillé l'autorité indépendante.

"Or son inscription sur le réseau, très populaire chez les adolescents, " n'a pas été refusée par l'entreprise " malgré son jeune âge, " inférieur aux 13 ans minimum prévus par la plateforme", souligne l'Autorité de protection des données.

À Palerme, en Sicile, une enfant de 10 ans est morte asphyxiée alors qu'elle participait au "blackout challenge" sur TikTok, lequel consiste à retenir sa respiration le plus longtemps possible tout en s'enregistrant en vidéo.

C'est sa petite sœur de 5 ans qui a fait la macabre découverte. Ses parents, qui ignoraient que leur fille jouait à ce challenge mais savaient qu'elle était sur TikTok, l'ont emmenée d'urgence à l'hôpital de Palerme où la fillette est décédée.

Le parquet de Palerme a décidé d'ouvrir une enquête pour "incitation au suicide".

" Nous n'en savions rien", a expliqué le père de la fillette au journal, " nous ne savions pas qu'elle participait à ce jeu. "Mais comment pouvais-je imaginer cette atrocité?" " a ajouté Angelo Sicomero". Ses parents ont fait dons de ses organes. C'est la petite sœur de la fillette qui a retrouvé son corps.

Le décès de la petite Palermitaine a suscité de vives réactions en Italie, et des appels à la régulation des réseaux sociaux.

Dernières nouvelles