Le procès en destitution de Trump débutera la semaine du 8 février

Il s’agira du second procès en destitution de Donald Trump qui avait remporté le premier

Il s’agira du second procès en destitution de Donald Trump qui avait remporté le premier.- AFP

Le procès viendra après la transmission de l'acte de mise en accusation de l'ancien président en début de semaine prochaine.

Vendredi, le chef démocrate du Sénat Chuck Schumer, a annoncé que le procès en destitution de Trump au Sénat, commencera au début de la deuxième semaine du 8 février. Bien que certains républicains aient affirmé qu'ils voteraient pour la destitution de Donald Trump après les événements du 6 janvier, le nombre de 67 sénateurs (deux tiers du Sénat) nécessaires pour adopter le texte, pourrait ne pas être atteint, poursuit le blog.

Le chef de la Chambre, Nancy Pelosi, " m'a dit que l'acte d'accusation serait envoyé au Sénat lundi", a-t-il déclaré en demi-cercle.

Mitch McConnell, le chef de la majorité républicaine a déclaré de son côté, insatisfait de la durée, que " la mise en accusation par la Chambre a été plus rapide et minimaliste que jamais, l'étape suivante ne peut pas être un procès insuffisant au Sénat ".

"Je vais parler aux procureurs" de la Chambre chargés de porter l'accusation "pour savoir quand le Sénat sera prêt pour un procès", a dit Nancy Pelosi.

Cette étape marquera l'ouverture officielle du procès en vue de destitution.

Trente-sept pour cent des personnes interrogées estiment que Donald Trump ne devrait pas être reconnu coupable et 12% ne se prononcent pas.

Ce dernier avait précisément suggéré d'attendre la mi-février pour entamer les débats. "Mais ne vous trompez pas, il y aura un procès au Sénat des États-Unis et un vote sur la culpabilité du président", a-t-il lancé.

" Vous ne reprendrez jamais notre pays en étant faibles". Une semaine après cette invasion spectaculaire, le milliardaire est devenu le premier président américain à être mis en accusation deux fois par la Chambre contrôlée par les démocrates.

Il avait déjà été renvoyé en procès à la fin 2019 pour avoir demandé à l'Ukraine d'enquêter sur le fils de Joe Biden.

Lui succédant à la tribune, Mitch McConnell a regretté la cadence. Il faudrait donc que 17 sénateurs républicains se rallient aux 50 démocrates pour que cette majorité soit atteinte.

L'avenir politique de Donald Trump reste au cœur des débats aux Etats-Unis après son départ de la Maison Blanche.

Dernières nouvelles