Des millions d’euros d’amende pour Valve, Capcom, Koch Media — Steam

La Commission européenne inflige une grosse amende à plusieurs éditeurs dont Valve

La Commission européenne inflige une grosse amende à plusieurs éditeurs dont Valve

Pendant quelques années, la plateforme Steam (Valve) a sciemment empêché, avec l'aval de certains éditeurs, le téléchargement de plusieurs jeux vidéo en fonction de la localisation géographique des joueurs.

Les éditeurs en question sont Valve, Bandai Namco, Focus Home, Koch Media, Capcom et enfin ZeniMax, et la raison de cette amende concerne le fait d'avoir signé des accords permettant de zoner les clés vendues en Europe. Et Valve? Hé bien Valve n'a pas voulu collaborer et se retrouve donc avec une amende de 1.624 millions d'euros (même si l'éditeur affirme le contraire et désire faire appel). Une pratique jugée comme étant anticoncurrentielle par la Commission.

'Les mesures de répression prises aujourd'hui à l'encontre des pratiques de Valve et de cinq autres éditeurs doivent rappeler que, selon les règles concurrentielles européennes, il est interdit de limiter contractuellement les ventes transfrontalières', a déclaré la commissaire européenne Margrethe Vestager (en charge de la concurrence).

" De telles pratiques privent les consommateurs européens des avantages du marché unique numérique de l'UE et de la possibilité de magasiner pour trouver l'offre la plus appropriée dans l'UE". Pour la Commission Européenne, c'est un fait: "Les utilisateurs situés en dehors d'un État membre désigné ne pouvaient pas activer certains jeux vidéo sur PC à l'aide des clés d'activation Steam". Ces clés étaient proposées par des vendeurs tiers à un prix attractif.

La Commission précise également la répartition des amendes qui ont bénéficié de réductions suite à la coopération des éditeurs et une mise en conformité rapide.Bandai Namco a écopé d'une amende de 340 000€, Capcom 396 000€, Focus Home 2 888 000€, Koch Media 977 000€, ZeniMax 1 664 000 € et Valve 1 624 000€. L'industrie européenne des jeux vidéo a le vent en poupe et pèse actuellement plus de 17 milliards d'euros.

L'amende cumulée, prononcée par la Commission européenne s'élève à près de 7,8 millions d'euros.

Dernières nouvelles