Sanofi : Accord avec BioNTech pour produire son vaccin

Sanofi aidera à produire plus de 100 millions de doses du vaccin Pfizer dici fin 2021 | Crédits

Sanofi aidera à produire plus de 100 millions de doses du vaccin Pfizer dici fin 2021 | Crédits

Annonçant avoir signé un accord mardi, Paul Hudson explique dans l'entretien publié sur le site internet du 'Figaro' que Sanofi va utiliser son usine allemande de Francfort pour mettre en flacon le vaccin qui lui sera fourni par ses concurrents à partir de juillet.

"Nous sommes bien conscients que plus vite les doses de vaccin seront disponibles, plus nombreuses seront les vies potentiellement sauvées".

En réponse, le PDG d'AstraZeneca, Pascal Soriot, a assuré mardi soir au Figaro que son groupe " ne pren (d) certainement pas de vaccins aux Européens pour les vendre ailleurs avec profit " mais mis en avant des soucis de production qu'il a fallu régler. "Bien que des campagnes de vaccination aient débuté partout dans le monde, leur conduite est limitée par des quantités de vaccins inférieures à ce qui était prévu, et des délais d'approbation retardés en raison de capacités de production insuffisantes".

PARIS, 27 janvier (Reuters) - Sanofi a confirmé mercredi la conclusion d'un accord avec BioNTech pour aider l'entreprise allemande de biotechnologie à fabriquer son vaccin contre le COVID-19 développé avec l'américain Pfizer et en produire plus de 125 millions de doses en Europe à partir de l'été prochain. Comme toujours, la première de nos priorités est de mobiliser nos efforts et nos capacités pour lutter contre cette pandémie mondiale.

"Nous pensons pouvoir entrer en phase clinique avec un vaccin ARN contre le Covid dès le premier trimestre de cette année", a espéré Paul Hudson.

Cependant, ce mouvement ne signifie pas que Sanofi cessera de produire son propre vaccin avec GSK. Sanofi collabore avec GSK pour développer un candidat-vaccin COVID-19 faisant appel à la même technologie de protéine recombinante que celle employée par Sanofi pour la fabrication de ses vaccins contre la grippe saisonnière, combinée à la technologie de production d'adjuvant à usage pandémique de GSK.

Les deux laboratoires prévoient le lancement d'une nouvelle étude de phase II en février 2021, "dans le but d'évaluer le candidat vaccin avec une formulation antigénique optimisée de manière à obtenir une réponse immunitaire élevée dans toutes les tranches d'âge", a précisé Sanofi.

"On ne paie pas deux fois les vaccins". Si les données de cette étude sont positives, une étude globale de phase III pourrait débuter au deuxième trimestre de 2021. Sanofi prévoit de débuter une étude de phase I/II au premier trimestre de 2021.

Dernières nouvelles