Les premiers pas prudents de Joe Biden en faveur du droit des femmes à avorter

Changement de style à la Maison-Blanche

La Maison blanche maintient les mesures contre Huawei Publié par Chine Magazine | Jan 28, 2021 | Amériques , Etats-Unis , MONDE

"Je serai le président de tous les Américains ", a-t-il déclaré. Le chef de la diplomatie Antony Blinken a immédiatement annoncé le déblocage de 32,5 millions de dollars destinés à cette agence de l'ONU. Une méthode critiquée par les républicains, mais aussi par la presse américaine, qui en pointe les limites.

Comme chaque année autour de la date anniversaire de cet arrêt historique, les opposants à l'avortement ont prévu de se faire entendre vendredi. Un temps favorable au droit des femmes de choisir d'avorter, le milliardaire républicain avait conquis les électeurs de la droite religieuse en se posant en farouche opposant à l'avortement.

Au cours des derniers mois, alors que des théories du complot circulaient au sujet des résultats des élections et l'investiture du président Joe Biden, les réseaux sociaux ont eu du mal à suivre. Il ordonne "d'examiner s'il faut suspendre, revoir, annuler ou ouvrir à la discussion ces régulations".

Certains théoriciens du complot invoquent la présence de troupes de la Garde nationale à Washington jusqu'en mars comme " preuve " pour étayer cette théorie, ou citent le fait que FederalRegister.gov, une base de données de documents fédéraux, ne répertorie pas encore les décrets approuvés de Biden comme " preuve " que son administration est une imposture.

En paraphant le document, le président a d'ailleurs adopté un profil bas.

Lors de sa première conférence de presse, la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki avait été interrogée sur les intentions du nouveau président à ce sujet: " c'est un fervent catholique qui va à l'église régulièrement ", avait-elle répondu sans en dire plus. Malgré l'opposition du clergé aux IVG, Joe Biden soutient ouvertement le droit des femmes à avorter, conformément aux positions de la majorité de ses électeurs. Tout au long de la transition et même pendant la campagne, Biden a réduit ses voyages et ses réunions en personne, en faisant autant de travail que possible virtuellement pour minimiser le risque de propagation du coronavirus.

" Ce sont des premiers pas extrêmement importants dans la bonne direction, mais l'administration doit aller plus loin".

Dernières nouvelles