Ottawa durcit les règles dans les aéroports — Voyages non essentiels

Les vols vers les destinations soleil interdits jusqu’au 30 avril

Mesures sanitaires : assouplissements à venir dans certaines régions

Par exemple le couvre-feu fonctionne bien et rejoint une clientèle difficile à convaincre dans les maisons.

En réponse aux variantes les plus contagieuses du coronavirus, incluent l'obligation pour tous les voyageurs arrivant au Canada de garder 14 jours de quarantaine dans un hôtel à leurs propres frais, le Canada a suspendu ses vols avec le Mexique et les Caraïbes jusqu'au 30 avril.

Une autre inquiétude concerne le variant britannique. "Si le variant s'installait au Québec comme au Royaume-Uni, ce serait la catastrophe dans nos hôpitaux".

Il ne faut pas s'attendre, non plus, à un allègement important des mesures à l'occasion de la semaine de relâche.

Le 11 mars marquera la fin d'un cycle, au terme d'une année complète de mesures sanitaires imposées aux Québécois. Des cérémonies sont prévues à cette occasion. Les deux tiers des cas sont survenus dans la région de Montréal.

Aujourd'hui, 258 698 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec depuis le début de la pandémie, c'est une augmentation de 1 368 personnes dans les dernières 24 h. "Ça ne nous permet pas de faire du rattrapage sur les chirurgies reportées", a fait savoir M. Legault qui a qualifié la situation d'angoissante. Parmi ces patients, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a lui aussi reculé, pour un total de 212, soit neuf de moins que la veille. Cela ne l'a pas empêché de déplorer la "confusion" qui régnait dans ce dossier, du côté du gouvernement fédéral, de même que le report des livraisons prévues à court terme. Chaque jour qui passe, il y a un risque qui s'ajoute. Le portrait devrait changer dans la province "quand toutes les personnes de 65 ans et plus seront vaccinées", a-t-il dit.

Sur la question de l'approvisionnement en vaccins, M. Legault a admis son impuissance, n'ayant pas été présent à la table de négociations menées entre Ottawa et les compagnies pharmaceutiques.

Le fait de diriger un gouvernement "qui essaie de rendre le Québec plus autonome" lui apparaît la "meilleure alternative".

Le premier ministre Justin Trudeau a répété ce matin lors d'un point de presse, devant sa résidence de Rideau Hall, que ces mesures additionnelles pour décourager les voyages à l'étranger seront annoncées très bientôt, précisant en anglais que ce sera dans les prochains jours.

Dernières nouvelles