32.770 manifestants recensés en France — Loi sécurité globale

Les opposants à la loi sécurité globale manifesteront dans de nombreuses villes françaises ce samedi

Les opposants à la loi sécurité globale manifesteront dans de nombreuses villes françaises ce samedi

Mais à Bordeaux, la fusion de deux rassemblements distincts, celui contre la Sécurité globale et celui, plus important, pour les free parties, a laissé perplexes certains participants, qui se demandaient aux côtés de qui exactement ils manifestaient, rapporte l'AFP.

"Le texte passera au Sénat mi-mars avant de revenir à l'Assemblée (nationale)".

Parmi les manifestants, des jeunes défendant le droit d'organiser des "teufs" ("Vos lois sont immorales, nos teufs ont des principes", revendiquait une banderole), "gilets jaunes", militants politiques ou associatifs, représentants du monde culturel.

À lire aussi: Loi "sécurité globale ": L'article 24 est "une atteinte à la liberté", selon le Conseil de l'EuropeLoi "sécurité globale ": Associations et syndicats dénoncent des "arrestations arbitraires " pendant la manifestation à ParisLoi "sécurité globale ": Classements sans suite ou rappels à la loi pour l'essentiel des manifestants interpellés à ParisLoi "sécurité globale ": Des policiers ont-ils illégalement photographié la carte d'identité d'un manifestant à Paris?

Une mesure défendue par le gouvernement pour qui elle vise à protéger les policiers victimes d'appels à la haine et au meurtre sur les réseaux sociaux, mais qui empêcherait selon ses détracteurs de filmer les forces de l'ordre en intervention et de documenter les violences policières.

"Le collectif "#StopLoiSécuritéGlobale" cible également les articles 21 et 22 sur l'usage des caméras-piétons et des drones par les forces de l'ordre.

" Avec cette proposition de loi viendrait tout un arsenal d'outils pour restreindre les libertés publiques et amplifier la répression: empêcher de filmer les pratiques policières, la surveillance généralisée par drone et par caméra-piéton, l'octroi de dangereux pouvoirs aux entreprises privées de sécurité...", plaident les membres du collectif.

Depuis le début de l'examen de la proposition de loi, le nombre de manifestants, parmi lesquels figurent souvent des "gilets jaunes", a varié d'un mois à l'autre. Sur l'ensemble de la France, les manifestations ont rassemblé 32.770 personnes, selon les chiffres donnés par le ministère de l'Intérieur.

Des rassemblements sont notamment prévus à Paris, place de la République, en début d'après-midi, et à Lyon, place du Maréchal Lyautey, ainsi que dans des dizaines d'autres villes selon les sites du collectif et de la LDH, notamment à Strasbourg, Rennes, Chambéry, Arras, Toulon, Clermont-Ferrand...

Dernières nouvelles