Face à l'urgence, quelles options pour la Ligue — Droits TV

Droits TV: Un incroyable ticket Amazon-Téléfoot pour la L1

Droits TV - Le foot français joue sa survie avec un appel d'offres incertain, Canal + boycotte

Bien évidemment, ce scénario serait digne de Netflix, mais depuis le début du fiasco Mediapro le football français n'est plus à une surprise près. En effet, alors que la chaine cryptée était attendue comme le sauveur pour la Ligue 1, cette dernière n'a pas participé à l'appel d'offres de la Ligue ce lundi matin d'après L'Equipe. Ceux-ci anticipent ainsi des pertes à hauteur d'1,3 milliard d'euros pour les prochains mois, entre absence de recettes de billetterie, sponsoring en berne et marché des transferts de joueurs atone. Les prochaines heures s'annoncent cruciales. Inattendus car aucun d'eux ne s'est jamais intéressé jusqu'ici à la diffusion des matchs du championnat français. La Ligue a décidé de se donner 48 heures de réflexion avant de décider ce qu'il allait advenir des droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, les consultations ayant été déclarées infructueuses.

En tout cas, la LFP va, avec un comité exceptionnel composé de Vincent Labrune, patron de l'instance, de Philippe Piat, le président de l'UNFP, mais aussi des présidents de clubs Jean-Michel Aulas (Lyon), Jacques-Henri Eyraud (OM), Christian Leca (Ajaccio) et Jean-Pierre Caillot (Reims), étudier les quatre dossiers ce lundi, jusqu'à 16h et de manière qualitative. Or, un versement de Canal Plus est attendu ce 5 février. Même pour la Ligue 2, qu'il diffuse déjà en partie, beIN n'a pas avancé ses pions. Trois candidats pour la reprise des compétions sont connus, Amazon, DAZN et Discovery. Cet appel d'offres n'a pas été du goût de Canal + et BeIn Sports qui l'ont boycotté. Sur ce dossier, l'Autorité de la concurrence a également confirmé lundi avoir été saisie par Canal+.

Dans ce contexte, le groupe de Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré, pourrait faire annuler la procédure en justice après coup si un autre diffuseur venait à sortir du chapeau. Au moins une des offres concernerait un média étranger.

En ce qui concerne le "Classique" de dimanche entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain, la question du diffuseur plane encore.

Dernières nouvelles