Comment General Motors entend rattraper son retard dans la voiture électrique

Comment General Motors entend rattraper son retard dans la voiture électrique

General Motors veut devenir entièrement électrique d'ici 2035

"Avec ces actions, General Motors se joint aux gouvernements et aux entreprises du monde entier qui travaillent à l'établissement d'un monde plus sûr, plus vert et meilleur".

GM compte investir 27 milliards de dollars dans les véhicules électriques et autonomes au cours des cinq prochaines années.

L'initiative de GM ne s'appliquerait pas aux véhicules les plus imposants, comme les camions, mais inclurait bien les SUV (4×4 de ville) ou les pick-up, particulièrement populaires aux Etats-Unis. Elle a aussi dévoilé l'ambition du constructeur de devenir une entreprise carbone neutre d'ici 2040.

Par ailleurs, la patronne de GM assure que lorsque la suppression des émissions ne sera pas possible, GM les compensera par des crédits carbone ou la mis en place de systèmes de capture du carbone.

Dans un message posté sur le réseau social Linkedin, Mary Barra précise: " Pour General Motors, l'impact carbone le plus important provient des émissions à l'échappement des véhicules que nous vendons et dans notre cas, c'est à hauteur de 75%. Aussi pour y parvenir, il prévoit dans ce contexte " verdissant " de faire évoluer toute sa gamme de produits automobiles ou associés vers des véhicules électriques à batterie ou à hydrogène d'ici à 19 ou 20 ans.

Le constructeur prévoit d'en proposer 30 modèles en 2025, avec des versions dans les quatre marques du groupe - Cadillac, GMC, Chevrolet, Buick -.

Le groupe avait aussi renoncé en novembre à soutenir l'administration Trump dans son effort visant à ôter à la Californie le droit de fixer ses propres normes en matière de pollution automobile.

Dernières nouvelles