Des centaines de joueurs et d'accrédités mis à l'isolement

"A ce stade ça n'a pas d'impact sur l'Open d'Australie en lui-même, a indiqué le Premier ministre de l'Etat de Victoria Daniel Andrews. AFP- DAVID GRAY

Craig Tiley, directeur général de la fédération et directeur de l'Open d'Australie, a ainsi confié sur ABC, dimanche, que certains joueurs avaient eu des requêtes peu communes et de préciser que "la demande la plus bizarre était celle d'avoir un chaton dans les chambres de quarantaine".

Alors que le tennis a enfin repris ses droits en Australie et que la zizanie de la bulle sanitaire semblait enfin être un lointain souvenir, la menace Covid-19 refait surface. "Il n'y aura aucun match à Melbourne Park jeudi", écrivent-ils dans un communiqué. Une cinquantaine de matches étaient programmés jeudi à Melbourne Park. Ainsi, 500 et 600 joueurs et accrédités ont été placés à l'isolement dans l'attente d'être testés. "Ils vont être isolés jusqu'à recevoir un résultat négatif, et ce travail sera fait demain (jeudi)", a indiqué le Premier ministre de l'État de Victoria, Daniel Andrews.

"Nous allons travailler avec toutes les parties prenantes pour réaliser ces tests aussi vite que possible", précisent-ils encore.

La décision a été prise par les autorités de l'Etat du Victoria après la découverte d'un cas de Covid-19 dans l'environnement du tournoi, qui doit débuter lundi prochain à Melbourne. Les quelques 500 personnes (athlètes, familles, staff...) qui y ont séjourné ces deux dernières semaines, désormais considérées comme cas contact, n'ont pas d'autres choix que de s'isoler et subir à leur tour un test. Les tournois préparatoires du Grand Chelem australien, actuellement en cours, pourraient être affectés par cette nouvelle. Cette solution pourrait, en cas d'issue positive sur le résultat des tests, permettre d'éviter une kyrielle de forfaits.

L'Open d'Australie, retardé de trois semaines par rapport à ses dates initiales, a fini par obtenir le feu vert des autorités australiennes au prix de la mise en place d'un protocole sanitaire drastique. Ce nouveau cas a conduit les autorités locales à renforcer immédiatement les règles relatives au port du masque et à la limitation des rassemblements privés.

Dernières nouvelles