Google ferme ses studios first party [UP — Stadia

Stadia : Google ferme ses studios, Jade Raymond remerciée, bientôt la fin ?

Stadia : Fin du développement de jeux chez Google

Pour Phil Harrison, se délester de ses studios mais garder la même politique est une solution durable et pérenne, mais pour l'homme qui fut derrière les lancements ratés de la PS3 et de la Xbox One, c'est assez cocasse.

Lancée en novembre 2019, la plateforme de cloud gaming de Google est encore loin de faire le poids face à des mastodontes tels que Sony, Microsoft ou Nintendo. Dirigé par Jade Raymond (notamment passée par Ubisoft avec la supervision d'Assassin's Creed et Electronic Arts), ce studio de production de jeux vidéo exclusifs à la plateforme avait été annoncé en mars 2019 en complément de Stadia et en amont de son lancement officiel. Stadia tient malgré tout bon et poursuit ses efforts pour se faire une place sur la scène gaming. A la place, les jeux fonctionneraient sur des serveurs cloud dans les datacenters de Google, et un flux vidéo du jeu serait diffusé sur l'appareil choisi par le joueur: un ordinateur de bureau, un ordinateur portable, une tablette, un smartphone ou encore une smart TV.

Google va cesser de développer ses propres jeux pour sa plate-forme de diffusion Stadia.

Si Google prévoie toujours de tenir ses promesses, elle le fera sans son équipe interne de développement de jeux, Stadia Games and Entertainment (SG&E), dont elle a annoncé lundi qu'elle n'existerait plus. Malheureusement, c'est déjà le clap de fin pour ces studios, puisque Google arrête le développement de jeux. Google a en effet précisé que les projets en cours seront poursuivis jusqu'à leur terme, mais qu'aucun autre projet vidéoludique ne verra le jour dans ces studios.

" Le cycle complet de conception de jeux de qualité supérieure nécessite de nombreuses années de travail et des investissements importants, et les coûts augmentent de façon exponentielle ", justifie Google, qui ne veut donc plus dépenser des millions dans ce domaine. Étant donné que nous sommes concentrés sur la technologie éprouvée de Stadia et l'approfondissement de nos partenariats commerciaux, nous avons décidé de ne pas investir davantage dans l'apport de contenu exclusif de notre équipe de développement interne SG&E.

- Google continuera tout de même d'exploiter son service de streaming en envisageant de faire profiter sa technologie aux éditeurs tiers par le biais de nouveaux partenariats qui seront gérés par Phil Harisson. Les studios Stadia Games & Entertainment seront fermés.

Dernières nouvelles