Sous pression de l’ONU, Israël va livrer 5000 vaccins aux Palestiniens

Coronavirus Israël livre 2.000 vaccins à la Palestine

L'AP commence la vaccination en Cisjordanie avec les doses reçues d'Israël

Mais alors que l'Etat hébreu a commandé près de 14 millions de doses pour les Israéliens, et qu'un tiers de sa population est déjà vacciné, ces 5 000 doses ne sont, pour un haut responsable palestinien, " qu'un geste symbolique, car elles n'immuniseront que 2.500 personnes " ajoute-t-il. Meshulam Dovid Soloveitchik, décédé à l'âge de 99 ans.

L'Autorité palestinienne (AP) a débuté mardi la vaccination en Cisjordanie auprès du personnel médical, après avoir reçu 2 000 vaccins d'Israël, ont indiqué à l'AFP des sources médicales.

L'Organisation mondiale de la santé a fait part de ses préoccupations concernant la disparité entre Israël et les Palestiniens vivant en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza, et des groupes internationaux de défense des droits de l'homme et des experts de l'ONU ont déclaré qu'Israël était responsable du bien-être des Palestiniens dans ces zones.

Le nouveau coordinateur de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, avait appelé la semaine dernière Israël à faciliter la vaccination des Palestiniens contre le Covid-19, évoquant les " obligations d'Israël en vertu du droit international ". À titre de "force occupante", Israël a l'obligation de fournir des vaccins aux Palestiniens, a indiqué Bassem Naïm, cadre du Hamas et ancien ministre de la Santé dans la bande de Gaza.

" Nous allons fournir 5.000 vaccins aux équipes médicales de l'Autorité palestinienne", a précisé dimanche un porte parole du ministère israélien de la Défense. Officiellement, tous les Palestiniens de Jérusalem-Est ont droit au vaccin, étant considérés comme citoyens israéliens.

" Même si la quantité de vaccins reçue ne nous permet de vacciner que 1 000 personnes (une personne devant recevoir deux doses, NDLR), nous commençons avec ceux qui sont en première ligne avec les patients, en attendant le reste des vaccins", a indiqué mardi à l'AFP Ali Abed Rabbo, directeur général du ministère de la Santé palestinien.

Mais les deux parties sont néanmoins "obligées de coopérer et d'échanger des informations", assure M. Baker, aujourd'hui chercheur au Jerusalem center for public affairs (JCPA), un centre d'analyse.

L'Autorité palestinienne a annoncé le 11 janvier avoir signé quatre contrats d'achat de vaccins anticoronavirus, dont le russe Spoutnik V, approuvé en urgence.

Depuis le début de la pandémie, Israël a fait état d'environ 641 000 cas de Covid-19, dont plus de 4 700 morts, tandis que les autorités sanitaires palestiniennes recensent quelque 157 000 cas, dont plus de 1 800 morts, en Cisjordanie et à Gaza.

Dernières nouvelles