Vaccins : Emmanuel Macron met la pression sur les industriels, convoqués à l'Elysée

Macron promet une vaccination générale d’ici la fin de l’été en France

Macron promet une vaccination générale d’ici la fin de l’été en France

Le chef de l'Etat a fait cette déclaration après une réunion avec les grands acteurs pharmaceutiques français et européens pour les encourager à accroître et accélérer la production de vaccins contre le Covid-19 en France et en Europe.

Emmanuel Macron indique que " début mars ", les 80 % des pensionnaires des Ehpad qui l'auront souhaité, soit 500 000 personnes, auront été vaccinés.

Le président a reconnu que le rythme de vaccination " peut paraître trop lent " par rapport à d'autres pays comme la Grande-Bretagne ou les États-Unis.

Dès février, quatre sites en France permettront de produire le vaccin, a par ailleurs annoncé le chef de l'État, interrogé au journal de 20 heures de TF1. Dans les meilleurs délais, les autorités européennes regarderont scientifiquement ce vaccin et en fonction de ce résultat, l'homologueront. Delpharm doit produire le vaccin Pfizer/BioNTech, Recipharm le Moderna et Fareva du vaccin CureVac, encore à homologuer. Il sera sans doute d'abord utilisé pour les soignants de moins de 60 ans et ensuite " proposé par tranches d'âge ", en commençant par les plus âgés, a-t-il ajouté. "Ce n'est pas une décision politique, c'est une décision scientifique, et heureusement ". "Ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non", a-t-il déclaré.

Il s'agit "collectivement" d'"être extraordinairement responsables comme nos concitoyens le sont depuis plusieurs semaines, et je les en remercie très profondément", a poursuivi Emmanuel Macron. "Nous espérons faire encore plus", a-t-il affirmé, soulignant l'importance "d'adapter les vaccins" et "d'anticiper les rappels vaccinaux" face aux variants qui essaiment un peu partout dans le monde. Le pire pour eux va arriver: un vaccin cubain en licence libre!

Le coronavirus circule toujours activement dans le pays, avec plus de 23.000 cas positifs dans les dernières 24 heures mardi soir. Selon un dernier bilan du ministère de la Santé établi dimanche soir, on comptait 1,486 million de premières injections en France, et 47.137 de secondes injections, alors que 2,6 millions de doses ont été reçues en France et 1,1 million sont attendues cette semaine.

Le total de morts depuis le début de l'épidémie en France (hôpitaux et établissements médico-sociaux comme Ehpad) s'élève désormais à 77.238.

Dernières nouvelles