Un adolescent meurt dans une nouvelle rixe entre bandes rivales dans l'Essonne

Un policier en uniforme

Un policier en uniforme

L'adolescente se serait interposée entre des jeunes de Dourdan et Saint-Chéron vers 15h et aurait été grièvement blessée au ventre, en pleine rue à proximité du collège de la ville, selon les premiers éléments de l'enquête. Une collégienne de 14 ans, scolarisée en 3ème à Dourdan, est morte après avoir reçu un coup de couteau. Transportée en urgence à l'hôpital du Kremlin Bicêtre, elle est décédée dans la nuit de lundi à mardi des suites de ses blessures.

C'est une série noire en Essonne: deux rixes entre bandes d'adolescents ont fait deux morts en à peine 24 heures. La thèse d'un règlement de compte opposant des individus originaires d'Épinay-sous-Sénart à ceux de Quincy-sous-Sénart est privilégiée, selon une source proche du dossier à BFMTV.

Les affrontements entre bandes rivales demeurent un sujet de préoccupation majeure pour les forces de l'ordre. Trois d'entre eux ont été interpellés peu après les faits à la gare de Sermaise, identifiés grâce à leur description et à la vidéosurveillance, les trois autres se sont rendus dans la soirée à la police avec leurs parents.

Une enquête a été ouverte pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans et violences en réunion. Tous ont été placés en garde à vue. Elle a fait un mort, un adolescent de 14 ans, tué d'un coup de couteau au ventre. Face à cette flambée de violence, le ministre a notamment demandé "à une centaine de policiers et de gendarmes supplémentaires de venir dès ce soir et pour le temps nécessaire" afin de renforcer la sécurité dans le département. D'après lui, la jeune victime " avait été exclue de son établissement de Saint-Chéron et était en procédure d'exclusion sur l'établissement de Dourdan ".

"On assiste à une explosion des rencontres violentes entre bandes" en Île-de-France actuellement selon Gérald Darmanin.

Il a annoncé, par ailleurs, une réunion lundi prochain avec " les maires de la dizaine de communes les plus concernées par ce phénomène dans le département", ainsi que " les entreprises de transports et l'Éducation nationale ".

Dernières nouvelles