Quelles informations pourraient apparaître sur "le passeport vert numérique" européen en préparation ?

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen

"L'objectif est de leur permettre progressivement de se déplacer en toute sécurité dans l'Union européenne ou à l'étranger - pour le travail ou le tourisme", a écrit Ursula von der Leyen dans un tweet. Le système "respectera la protection, la sécurité et le caractère privé des données personnelles", a promis lundi Ursula von der Leyen.

Le document numérique devrait être prêt pour l'été, a complété un porte-parole de la Commission.

Les 27 pays membres de l'UE se sont mis d'accord en janvier sur les données que contiendra le passeport vaccinal.

La France et l'Allemagne semblent cependant réticentes à cette idée, des représentants ayant prévenu que cela pourrait instaurer de facto une obligation de vaccination pour voyager et serait discriminatoire envers ceux ne pouvant ou ne désirant pas recevoir une injection du vaccin.

Les informations qui devraient figurer sur le "pass" ne comporteraient pas seulement la vaccination, mais aussi les résultats de tests ou encore un certificat de rétablissement après avoir contracté le virus et développé des anticorps.

La Commission dit agir dans ses prérogatives de facilitation de la libre circulation aux passages de frontières.

Mme Von der Leyen avait déjà indiqué jeudi soir, après un débat à ce sujet avec les dirigeants des Vingt-sept, que la préparation technique d'un tel document prendrait environ trois mois.

Dernières nouvelles