Covid-19: attention à ne pas rouvrir trop vite, exhorte Biden (afp)

Covid-19 en France: coup d’accélérateur à la campagne de vaccination

La liste des personnes prioritaires pour les vaccins anti-Covid-19 s'élargit

Afin qu'aucun vaccin ne dorme dans les frigos, pourquoi ne pas permettre aux centres de vaccination qui connaissent actuellement une baisse d'activité, en raison des problèmes d'approvisionnement de vaccins par les laboratoires Pfizer ou Moderna, de pouvoir se mobiliser sur la vaccination AstraZeneca.

Cette décision du Gouvernement fait suite à un avis de la Haute Autorité de Santé (HAS) rendu public ce mardi 2 mars 2021 qui "considère que la place dans la stratégie vaccinale du vaccin AstraZeneca peut être élargie dès maintenant aux personnes âgées de plus de 65 ans ". Si la priorité absolue a été accordée aux personnes de plus de 75 ans pour les vaccins de Pfizer/BioNTEch ou de Moderna, les patients de plus de 50 ans touchés par des comorbidités peuvent désormais bénéficier de l'injection Astra-Zeneca. Il s'agit d'une " grande erreur", a jugé M. Biden, emboîtant le pas des principaux responsables sanitaires fédéraux.

Sur les 600.000 premières doses de ce vaccin, livrées début février aux établissements de santé pour les soignants de moins de 65 ans et les personnes à risque de 50 à 64 ans, "nous avons effectivement un sujet de consommation, (.) puisqu'on se rend compte qu'il nous reste à peu près 75% des stocks qui n'ont pas fait l'objet d'injections", ajoute la même source.

Mais de récentes études au Royaume-Uni et en Israël ont montré qu'il "offre également aux personnes de plus de 55 ans une bonne protection contre la maladie et l'hospitalisation liées à la COVID-19", explique un communiqué publié à l'issue d'une réunion de tous les ministres - du niveau fédéral et des régions- chargés de la Santé. "L'objectif de cette proposition vise à aller encore plus vite et plus loin dans cette campagne de vaccination dans la perspective de l'arrivée imminente de nouveaux vaccins (Johnson and Johnson) et de l'élargissement de la vaccination par d'autres catégories de personnels de santé".

Découvrez dans notre diaporama les comorbidités qui vous donnent aujourd'hui droit à la vaccination.

Dernières nouvelles