L'Agence européenne des médicaments commence l’examen du vaccin russe Spoutnik V

Covid-19: le régulateur européen commence l’examen du vaccin russe Spoutnik V

Le vaccin russe dispose d’une efficacité élevée proche de celle de Pfizer BioNTech et Moderna

Le vaccin russe Spoutnik V a franchi une étape clé jeudi pour son déploiement en Europe avec le début de son examen par l'Agence européenne des médicaments (AEM) et les autorités russes se sont dit prêtes à fournir des vaccins à 50 millions d'Européens dès juin. Ceux-ci indiquent que Spoutnik V déclenche la production d'anticorps et de cellules immunitaires qui ciblent le Sars-Cov-2 et peut donc aider à protéger contre le Covid-19, souligne l'EMA dans son communiqué.

Le fonds d'investissement direct russe, chargé de commercialiser ce vaccin à l'étranger, annonce être en mesure de fournir des doses pour 50 millions d'Européens à compter du mois de juin si l'EMA donne son feu vert. Le processus d'examen se poursuivra jusqu'à obtenir assez d'éléments justifiant une demande formelle d'autorisation de mise sur le marché. Le temps écoulé entre l'examen continu et l'autorisation a, jusqu'à présent, été compris entre deux et quatre mois.

Selon les experts de la revue médicale The Lancet, le vaccin Spoutnik V présente une efficacité à près de 92 %, sur la base des résultats d'essais déjà disponibles.

Kirill Dmitriev, le directeur du RDIF, a déclaré s'attendre à ce que plusieurs pays européens approuvent l'utilisation du vaccin Spoutnik V courant mars.

Pour le moment, trois vaccins sont autorisés dans l'Union européenne: ceux de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca.

Dernières nouvelles