Magali Blandin : son corps retrouvé, son mari avoue l’avoir tuée

Mort de Magali Blandin: que sait-on de l’enquête

Magali Blandin avait disparu le 11 février en Ille-et-Vilaine

Elle ne s'était pas rendue chez son psychologue. Des moyens humains et techniques qualifiés d'"exceptionnels" avaient été depuis mis en oeuvre pour la retrouver.

Jérôme Gaillard, 45 ans, a avoué samedi 20 mars en garde à vue "être l'auteur du meurtre prémédité de son épouse avec laquelle il était en instance de divorce", a précisé lors d'une conférence de presse le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. Franceinfo détaille ce que l'on sait de l'enquête autour de ce féminicide conjugal, alors que cinq autres personnes, dont les parents du mari, ont également été mises en examen et placées en détention provisoire. Son incarcération a été requise. Le procureur de la République de Rennes (Ille-et-Vilaine) a fait le point sur l'enquête, et il estime que Jérôme Gaillard a bénéficié de l'aide de plusieurs complices. Selon son récit, il lui a asséné deux violents coups de batte de baseball, provoquant sa mort.

Le procureur indique que Jérôme Gaillard aurait "laissé le corps dans l'appartement toute la journée avant de revenir le lendemain soir afin d'effacer miticuleusement les traces de son crime avant d'emporter le corps pour aller l'enterrer dans la forêt enneigée dans un trou qu'il a creusé lui-même avant de le recouvrir de chaux vive".

Magali Blandin avait quitté son mari en septembre.

Placé en garde à vue jeudi, Jérôme G. a avoué avoir tué Magali Blandin le matin du 11 février après avoir déposé ses enfants à l'école, l'attendant devant son appartement de Montfort-sur-Meu. Sans emploi, Jérôme G. restaure sa maison et loue des hangars. Son casier judiciaire n'est " pas très significatif ", selon le procureur.

Ils ont été mis en examen pour "meurtre par conjoint" et "complicité de meurtre" et placé en détention provisoire. Les Géorgiens, eux, contestent tout lien entre la somme versée et la disparition de Magali Blandin.

Disparition de Magali Blandin en Bretagne: un
Disparition de Magali Blandin: son mari en garde à vue, un "projet criminel" découvert

Néanmoins, trois Géorgiens ont été interpellés et mis en examen, plus tôt dans la semaine.

Le voisin géorgien du mari a quant à été mis en examen pour tentative d'extorsion en bande organisée en récidive légale, destruction de preuve d'un crime pour faire obstacle à la manifestation de la vérité. "Aucune précision à ce titre mais un homme de nationalité géorgienne a été également incarcéré", a détaillé le magistrat.

Mon client s'est retrouvé dans une impasse psychologique, il n'a pas supporté le départ de Magali. Les investigations ont mis " en lumière un contexte de tension au sein du couple lié notamment à la gestion des ressources du ménage ".

Ce qui le conduit à commettre ce crime c'est qu'il avait peur de perdre la garde de ses enfants, " a expliqué son avocat, Jean-Guillaume Le Mintier, auprès de France Bleu. "M. G. voit la famille comme un édifice".

Les quatre enfants de Magali Blandin et de son mari, qui sont âgés de 4, 7, 12 et 14 ans, ont été placés en urgence dans des lieux tenus secrets et pris en charge " par une équipe médico-sociale afin de leur annoncer le dénouement tragique ".

Dernières nouvelles