Fusillade dans un supermarché du Colorado: 10 morts, dont un policier

Des policiers armés devant le supermarché où a eu lieu la fusillade à Boulder aux Etats-Unis

Des policiers armés devant le supermarché où a eu lieu la fusillade à Boulder aux Etats-Unis

L'important dispositif policier a permis d'interpeller un suspect et d'évacuer de nombreux clients pris au piège, mais 10 personnes, dont un policier, ont été tuées, ont annoncé les autorités dans la soirée. L'homme avait les mains menottées dans le dos et semblait blessé à la jambe, avec des traces de sang. Il se trouve dans un " état stable ", a déclaré Maris Herold, la cheffe de la police de Boulder.

"Les motivations de cet homme, décrit par des proches comme " asocial " et " paranoïaque", ne sont pas encore connues, selon les autorités, qui ont découvert qu'il avait fait l'acquisition d'une arme semi-automatique Ruger AR-556 moins d'une semaine avant la fusillade. Des images diffusées en direct lors de la vaste opération de police autour du supermarché montrent un homme uniquement vêtu d'un short de sport, en train d'être escorté par des policiers hors du magasin.

L'Union internationale des travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce, section 7, qui représente 32 employés du magasin King Soopers, a précisé que certains employés avaient aidé les clients à s'échapper par une sortie arrière.

Des policiers s'étaient rendus sur place "quelques minutes seulement" après avoir reçu une alerte concernant la présence d'un tireur sur le parking du supermarché et sont "très rapidement" entrés dans le supermarché où il s'était retranché, avait expliqué plus tôt le commandant de police Kerry Yamaguchi.

Des dizaines de membres des forces de l'ordre, dont des unités d'intervention lourdement armées (SWAT) et le FBI (police fédérale), avaient encerclé le supermarché. Sur des images diffusées en direct par un témoin, on pouvait apercevoir des véhicules blindés positionnés à l'entrée du magasin, après avoir tenté de forcer la devanture.

Les identités des victimes n'ont pas été dévoilées hormis celle du policier abattu, Eric Talley, 51 ans, qui "a été le premier à arriver" au supermarché King Soopers où des coups de feu avaient été signalés en début d'après-midi. "Nous devons aussi bannir les fusils d'assaut ", a-t-il ajouté.

Le gouverneur du Colorado, Jared Polis, a condamné cette "tuerie absurde".

Les fusillades de ce type, dans les écoles, les centres commerciaux ou les lieux de culte, sont un mal récurrent des Etats-Unis et les gouvernements successifs ont été impuissants à endiguer la multiplication de ces tueries. "Mais en Amérique, c'est impossible", a déploré mardi l'ancien président Barack Obama, appelant dans un communiqué à " surmonter l'opposition de politiciens lâches et la pression du lobby des armes à feu ". Les dernières attaques en date étaient dans une discothèque à Dallas le 21 mars, faisant un mort et des blessés, et dans des salons de massage à Atlanta, avec la mort de six femmes d'origine asiatique.

Le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, a de son côté dénoncé " une épidémie continue de violence par armes à feu qui vole des vies innocentes avec une alarmante régularité ".

Le Colorado avait déjà connu deux des pires tueries de masse de l'histoire américaine. Avant d'être détenu, il a abattu 10 personnes.

Dernières nouvelles