Enseignement maternel : les cours sont finalement suspendus

Reconfinement le sort de l’école maternelle n’est toujours pas tranch

Pierre-Yves Jeholet : «C'est la Flandre qui s'est opposée à la fermeture des maternelles»

"Ce n'est pas une fermeture des écoles mais une temporisation, une semaine complémentaire aux vacances de Pâques", explique le ministre.

Selon le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet, cette décision était le fruit d'un compromis, entre son gouvernement qui souhaitait la fermeture de toutes les écoles et le gouvernement flamand qui plaidait pour le maintien de leur ouverture. Mais M. Weyts (N-VA) a toutefois conseillé mercredi soir aux parents de ne plus envoyer leurs enfants en maternelle. D'autres s'étonnaient du manque de cohérence de cette mesure. Mais en vertu d'un " accord à la belge ", le comité de concertation (Codeco) réunissant le fédéral et les entités fédérées a décidé mercredi de suspendre les cours en présentiel de tous les niveaux d'enseignement, à l'exception des maternelles, du 29 mars au 2 avril.

Pour la Ligue des familles, "il est difficilement compréhensible" de voir une mesure "remise sur le métier moins de 24 heures" après son annonce.

Les syndicats avaient fustigé la décision de garder les écoles maternelles ouvertes. "Ces changements de règles sont difficiles à vivre pour les parents, qui se débrouillent comme ils peuvent pour s'organiser et pouvoir continuer à travailler dans cette situation difficile", souligne Christophe Cocu, directeur général de la Ligue, cité dans le communiqué. La Flandre s'y est opposée et voulait garder les primaires ouvertes.

" Par ailleurs, dans les écoles où des épreuves d'évaluation étaient prévues, nous espérons que les enseignants prendront la mesure des décisions du Comité de concertation et aménageront la semaine qui vient en fonction notamment de la réalité des familles de leurs élèves".

À en croire la RTBF, les écoles assureront tout de même un service de garderie pour les parents qui n'ont pas d'autre solution de garde pour leurs enfants.

Dernières nouvelles