Etats-Unis: un policier mort, le Capitole de nouveau endeuillé

Les rues entourant le Capitole et les bâtiments du Congrès ont été bouclées. La police a été déployée en nombre

Les rues entourant le Capitole et les bâtiments du Congrès ont été bouclées. La police a été déployée en nombre. EPA- SHAWN THEW

Trois mois après l'assaut meurtrier du Capitole, le siège du Congrès américain a de nouveau été placé sous alerte vendredi lorsqu'une voiture a foncé sur des policiers, heurtant deux agents avant qu'un suspect soit abattu. D'après les médias américains, le conducteur serait décédé tandis que les autorités ont annoncé la mort d'un des policiers.Le siège du Congrès américain a été bouclé.

D'après les premiers éléments, deux agents des forces de l'ordre ont été blessés. Le suspect aurait brandi un couteau en sortant du véhicule, d'après des journalistes.

L'attaque ne paraît pas " liée au terrorisme, mais nous allons bien évidemment continuer d'enquêter ", avait précisé plus tôt le chef de la police de Washington, Robert Contee. Bilan: un policier décédé, un autre agent blessé.

Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents.

L'enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l'attaque du 6 janvier, menée par des manifestants pro-Trump. La police chargée de la protection des lieux a annoncé sur Twitter qu'un suspect " a été arrêté " et qu'il était emmené à l'hôpital, tout comme les deux policiers.

" La police du Capitole traverse une période extrêmement difficile depuis les évènements du 6 janvier", a-t-elle confié.

Certaines des barrières avaient été retirées récemment, et le périmètre de sécurité resserré autour du bâtiment principal et son célèbre dôme.

Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat.

Un hélicoptère s'est posé sur l'esplanade au pied du Capitole, avant de prendre à son bord des civières.

Cinq personnes sont mortes au cours de cette attaque, et plus de 300 personnes ont été arrêtées jusqu'ici en lien avec leur participation à l'assaut.

Dernières nouvelles