Ce que l'on sait de ces évènements organisés à Paris — Dîners clandestins

Enquête sur des dîners clandestins Pierre Jean Chalençon reconnaît qu’il est à l’origine des rumeurs sur la présence de ministres et se rétracte

Pierre-Jean Chalençon accusé d'organiser des soirées clandestines ? Le collectionneur prend la parole !

Le procureur de la République Rémy Heitz a " saisi ce jour la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d'une enquête des chefs de mise en danger d'autrui et de travail dissimulé ", a indiqué le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

En visite dans un centre de vaccination à Marcq-en-Barœul (Nord), Gérald Darmanin qui a saisi la préfecture de police d'une enquête administrative avait lui indiqué que "soit (ces faits) sont faux et il ne faut pas jeter l'opprobre évidemment, soit ils sont vrais et évidemment (.) les personnes doivent pouvoir être poursuivies et, j'imagine, condamnées pour avoir organisé de telles soirées".

"C'est tout à fait inacceptable ", a poursuivi Gérald Darmanin.

Des extraits de ce reportage publiés sur Twitter ont été partagés plus de 16.000 fois et ont suscité de nombreuses réactions depuis.

Des journalistes ont pu s'infiltrer dans une de ces soirées mondaines clandestines. Là encore, les gestes barrières sont laissés au vestiaire. Le dîner que filment les journalistes aurait été organisé par un célèbre collectionneur qui assure que cette pratique s'est "généralisée" et affirme même "avoir dîné avec certains ministres lors de ces rassemblements clandestins". Et la vidéo fait d'autant plus réagir, en cette période de pandémie, que les restaurateurs ont été forcés de fermer leurs portes, dans toute la France, en octobre 2020. Tour à tour, les différents ministres invités sur les plateaux de télévision ont condamné sans réserve ces éventuels agissements et nié l'implication de membres du gouvernement.

La ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa s'est également exprimée sur Europe 1: "Si des ministres ou des députés" ont participé à des dîners clandestins à Paris, comme affirmé dans un reportage de M6, "il faut qu'ils soient pénalisés comme n'importe quel citoyen ". "Avec une amende", a tweeté la ministre. "(.) Tous les ministres, sans exception".

Pour l'heure, aucune preuve n'a été apportée en ce sens.

Des politiciens et autres personnalités médiatiques ont-elles mangé dans un restaurant de luxe clandestin au Palais Vivienne de Pierre-Jean Chalençon à Paris ces derniers mois? Cet ancien hôtel particulier, situé dans le 2e arrondissement de Paris, propose trois espaces à la location. Un communiqué de son avocat transmis à l'AFP dimanche 4 avril - confirmant par son existence que c'était bien lui qui s'exprimait en voix off dans le reportage - plaide la plaisanterie: "Pierre-Jean Chalençon, grand collectionneur des objets de Napoléon, a toujours apprécié faire de l'humour (.)". "Gabriel Attal a découvert cet extrait ce soir sur Twitter avec beaucoup d'étonnement". Si la justice lance des investigations ce dimanche sur ces dîners, les internautes veulent savoir qui se cache derrière ces accusations.

Dimanche, la polémique à ce sujet a été un moment la plus tendance sur Twitter, sous le mot-dièse #OnVeutLesNoms, alimenté par les propos de plusieurs ministres, interrogés dans les émissions dominicales.

Dernières nouvelles