Dîners clandestins: le domicile du cuisinier Christophe Leroy perquisitionné

Dîners clandestins : les journalistes de M6 se défendent

Dîners clandestins : "aucun ministre n’a participé", affirme le chef Christophe Leroy

Pierre-Jean Chalençon, spécialiste de Napoléon et ancienne figure de l'émission à succès "Affaire Conclue" sur France 2, est soupçonné d'avoir organisé des dîners clandestins au sein de sa propriété le Palais Vivienne, dans le second arrondissement de Paris. Les deux hommes sont interrogés par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) en charge de l'enquête.

"La garde à vue de Christophe Leroy a été levée". Le procureur de la République de Paris Rémy Heitz avait ouvert dimanche une enquête pénale et des perquisitions ont eu lieu cette semaine au domicile du chef et au palais Vivienne.

Depuis, Pierre-Jean Chalençon est revenu sur ses déclarations, en expliquant avoir voulu faire de "l'humour". L'organisateur de ces dîners, Pierre-Jean Chalençon, l'assurait lors de ses premiers échanges avec la chaîne, avant d'assurer quelques jours plus tard en pleine polémique qu'il ne s'agissait que d'un "poisson d'avril ". "Monsieur Leroy a pu remettre un certain nombre de documents établissant que les prestations qu'il a effectuées l'ont été, comme la loi l'autorise, dans des domiciles privés et non pas dans des établissements recevant du public (ERP) de type restaurant", a indiqué Me Fradet, dans un communiqué.

La diffusion vendredi d'un reportage par M6 sur des dîners clandestins fastueux à Paris a déclenché une vive polémique le week-end dernier, un des organisateurs, identifié comme étant Pierre-Jean Chalençon, affirmant avoir "dîné dans la semaine dans deux-trois restaurants clandestins" où il aurait croisé "des ministres".

Ce reportage a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux notamment avec un hashtag #OnVeutLesNoms.

Soucieux de désamorcer les rumeurs, Me Thierry Fradet déclare que "contrairement à ce qui a été affirmé de manière peu professionnelle, aucun ministre n'a participé aux repas". Le président Emmanuel Macron a rappelé en Conseil des ministres que "tous ceux qui ont des responsabilités devaient être exemplaires" dans le respect des mesures de lutte contre le Covid-19, et prévenu qu'il n'y aurait "aucune complaisance" à l'égard des contrevenants, a rapporté Gabriel Attal.

Dernières nouvelles