Les plus de 55 ans obtiennent-ils des rendez-vous — Vaccination

Vaccination pour les plus de 55 ans: les détails à connaître

Alors qu'il n'y a pas de lien établi entre les thromboses et le vaccin de Johnson and Johnson : Virus : la vaccination ouverte aux 55 ans et plus en Métropole, pas à La Réunion

Après avoir battu un record, la semaine dernière, avec plus de 510 000 doses de vaccin administrées en une journée, le ministre de la Santé Olivier Véran vient d'annoncer que les deuxièmes injections de vaccin à ARN messager allaient être repoussées de 14 jours. A propos de ce vaccin, à ce stade "il n'a pas été établi de lien de causalité à ce stade entre la formation de caillots sanguins et l'injection (de ce vaccin) a déclaré vendredi l'Agence américaine des médicaments (FDA)".

Outre l'ouverture de la vaccination aux plus de 55 ans, le délai entre l'administration de la première et la seconde dose va être allongé, de 28 à 42 jours, pour les vaccins à ARN message de Pfizer et Moderna. Le premier, l'AstraZeneca, à partir de demain "tous les Français de plus de 55 ans, sans conditions, pourront le recevoir". Ils pourront également recevoir celui de Johnson and Johnson, livré en France à compter de lundi et proposé, "par cohérence et souci d'efficacité, à tous les plus de 55 ans, sans condition". Mais les candidats devaient avoir des facteurs de comorbidité pour prétendre à la vaccination. Et pour une fois, le laboratoire Janssen-Cilag (groupe Johnson & Johnson) a réservé une bonne nouvelle à la France, quelques semaines après son autorisation. Plusieurs arguments étaient avancés: manque d'efficacité de la première dose dans la durée, absence de telles données dans les essais cliniques, inquiétude concernant la protection des personnes très âgées, risque d'oubli du second rendez-vous, etc. Les deux chercheurs concluaient: "Il nous semble que l'espacement à six semaines comporte un risque non quantifiable en l'absence de données scientifiques, mais non négligeable, pour un bénéfice plutôt limité à court terme, et quasiment nul à moyen terme". Le préfet Jacques Billant a confirmé le mercredi 7 avril que la livraison aurait lieu le 20 avril prochain. Sa spécificité? Une seule injection est suffisante pour protéger contre le Covid-19. "Les États-Unis, par exemple, font l'expérience d'un rebond épidémique malgré une couverture vaccinale près de trois fois supérieure". "L'un d'entre eux a été mortel", avait ajouté l'EMA. "On élargit la vaccination", s'est félicité M. Véran.

À compter de ce lundi 12 avril, la vaccination contre le Covid-19 s'ouvre donc à tous les Français âgés de 55 ans ou plus avec ou sans comorbidités. À l'époque, elle avançait que cela permettrait de vacciner "au moins 700 000 personnes de plus en un mois ". Selon les premières projections du Ministère de la Santé, les 75-79 ans ne sont que 35 % à être vaccinés, les 70-74 ans seulement 9 % et 4 % chez les 65-69 ans. Par ailleurs, un arrêté paru dimanche autorise la vente en pharmacie d'autotests de dépistage du Covid-19 sur prélèvement nasal, pour les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans. Des contrôles sont en place pour vérifier la légitimité des déplacements. Mais s'il devait se confirmer, le freinage de l'épidémie n'aura d'effets à l'hôpital qu'une à deux semaines plus tard. Le bilan des décès continue de grossir, à 98.600 depuis le début de l'épidémie. Un chiffre qui rapproche la France de la barre des 100'000 morts, déjà dépassée en Italie ou au Royaume-Uni.

Dernières nouvelles