Covid-19 : le public de retour dans les stades le 19 mai

Le chef de l'Etat joue une fois de plus la montre concernant le calendrier du déconfinement

Le chef de l'Etat joue une fois de plus la montre concernant le calendrier du déconfinement. Midi Libre- JEAN-MICHEL MART

On l'attendait ce vendredi, mais finalement, Emmanuel Macron a choisi de présenter aujourd'hui à la presse régionale, notamment au quotidien Le Progrès, le calendrier de la sortie du confinement.

Après la réouverture des crèches, des écoles maternelles et des écoles élémentaires, ce sera au tour des collégiens et des lycéens de retourner en salle de classe le 3 mai en demi-jauge. Quels musées pourront accueillir du public, et avec quelles jauges, après plus de six mois de fermeture totale? L'heure du couvre-feu sera-t-elle décalée? Elles vont s'étaler jusqu'au 30 juin prochain.

Ensuite, il faudra attendre le 19 mai pour voir de vrais changements, à commencer par la réouverture (enfin!) des terrasses et le décalage du couvre-feu à 21h.

Les cafés et les restaurants pourront ensuite rouvrir entièrement le 9 juin, lors de la troisième phase, tout comme les salles de sport de contact en plein air, et sans contact en intérieur.

Le président de la République a annoncé officiellement la réouverture des commerces, des terrasses et de plusieurs lieux culturels à partir du 19 mai. 19 heures, "c'est trop tôt", estimait-il lors d'un déplacement le 26 avril à Melun (Seine-et-Marne) à l'occasion de la rentrée scolaire. "Nous avons assumé cette priorité éducative et cette stratégie de vivre avec le virus", a affirmé le chef de l'Etat dans un entretien à la presse régionale. Une déclaration qui tranche avec l'intervention de Jean Castex, la semaine dernière, qui avait indiqué que le couvre-feu et son horaire étaient maintenus "jusqu'à nouvel ordre". "Dès le 19 mai, il nous faut retrouver notre art de vivre à la française, en restant prudents et responsables: notre convivialité, notre culture, le sport". "Non seulement il y a 6 000 malades du Covid, mais aussi 3 000 malades qui n'ont pas le Covid, ce qui fait en tout 9 000 personnes en réanimation en France", s'inquiète le professeur Jean-François Timsit, chef du service de réanimation et des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat, interrogé par BFMTV.

Il sera possible de retourner à la salle de sport et le télétravail sera assoupli.

Pour Simon Cauchemez, membre du Conseil scientifique qui conseille le gouvernement, "si l'on étale progressivement la levée des restrictions sanitaires jusqu'à début juillet, avec un rythme plus soutenu sur la vaccination, on se retrouve au début des grandes vacances dans une situation épidémique plus tenable".

La vaccination sera par ailleurs étendue "à compter du 1er mai " à toutes les personnes de plus de 18 ans " qui ont une surcharge pondérale sérieuse ", soit un indice de masse corporelle supérieur à 30, a annoncé Emmanuel Macron.

Dans ce contexte, la cadence de la vaccination reste un enjeu crucial pour le gouvernement, confronté à des demandes de plus en plus pressantes d'anticiper l'ouverture, fixée pour l'instant au 15 mai, des injections aux 50-55 ans sans conditions de comorbidité. "Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l'utiliser", a-t-il considéré.

Dernières nouvelles