Coronavirus : l'Union européenne mise sur les vaccins Pfizer/BioNTech et s'éloigne d'AstraZeneca

Covid-19: Les personnes de plus de 50 ans peuvent désormais se faire vacciner

Covid-19: Les personnes de plus de 50 ans peuvent désormais se faire vacciner AFP- INDRANIL MUKHERJEE

Confronté à divers problèmes de production, AstraZeneca n'a fourni que 40 millions de doses sur les 120 millions prévues pour le premier trimestre.

Les effets secondaires, pourtant rares, du vaccin du groupe anglo-suédois ont conduit les autorités de santé, après une brève suspension, à en limiter l'usage aux plus de 55 ans.

"Nous n'avons pas renouvelé la commande après juin". Cela correspond aux deux tiers des 440.000 livraisons hebdomadaires attendues jusqu'à mi-juin, selon les données publiées par le gouvernement sur le site data.gouv.fr. Le tiers restant servira à assurer les secondes doses jusqu'en juillet, où la totalité du flux ira en ville.

Au lendemain de l'annonce d'un nouveau contrat européen pour 1,8 milliard de doses du vaccin de Pfizer-BioNtech, Thierry Breton a déclaré que l'UE n'avait pas renouvelé celui avec AstraZeneca qui les lie jusqu'en juin.

L'objectif intermédiaire de 20 millions de vaccinés à la mi-mai paraît atteignable, et à mesure que la campagne avance, les intentions de se faire vacciner progressent chez les plus jeunes, à 55% chez les 18-24 ans (contre 36% un mois plus tôt) et 43% chez les 25-34 ans (contre 39%), selon une enquête de Santé publique France du 21 au 23 avril. Cela veut dire que l'on ne va plus avoir deux doses.

Cette semaine, le nombre de décès à l'hôpital a oscillé entre 200 et 300 par jour, un rythme en baisse également. Au total, 106.130 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, en très grande majorité des personnes âgées, plus fragiles.

Interrogé par la presse à Strasbourg sur l'avenir du contrat européen avec AstraZeneca, le président français Emmanuel Macron a lui aussi maintenu l'incertitude.

Le Premier ministre a souligné samedi son ambition de "réussir la réouverture, le retour progressif vers une vie normale", alors que la situation sanitaire s'améliore de façon "maintenant claire". Il faut à tout prix continuer de faire des efforts", a t-il rajouté en demandant aux français d'être vigilants pour les prochains jours: " Je lance un appel à tous ceux qui bénéficieront du long weekend de l'ascension: "Il faut rester très prudent pour ne pas que les chiffres qui sont dans la bonne voie se dégradent ".

C'est une nouvelle étape dans la vaccination contre le Covid-19 qui a lieu ce lundi 10 mai.

Dernières nouvelles