Traque dans les Cévennes : le procureur appelle le fugitif "à revenir à la raison et à déposer les armes"

Valentin Marcone

Valentin Marcone DR

Via cet appel, lancé sur le compte Twitter de la gendarmerie de l'Hérault et le compte Facebook de la gendarmerie du Gard, les enquêteurs espèrent retrouver la trace de Valentin Marcone, 29 ans, cet homme soupçonné du double meurtre de mardi dans une scierie du petit village des Plantiers (Gard), sur les flancs du mont Aigoual, au cœur du parc des Cévennes.

" Valentin Marcone, suspecté du double homicide du village de Plantiers (30) a pris la fuite". Le but de cet appel à témoins est que " tous les locaux, tous les gens de la région susceptibles de croiser sa route restent prudents et n'agissent surtout pas de leur propre chef ", mais contactent les autorités, a insisté le général Philippe Ott, commandant en second de la région de gendarmerie PACA à nos confrères de BFM TV.

Le jeune homme âgé de 29 ans est "déterminé" et "connaît parfaitement" le terrain. D'importantes recherches sont en cours dans la forêt cévenole depuis mardi où le fugitif se serait caché, mais sans résultat pour l'heure. Si vous l'avez vu ou si vous avez des infos le concernant, appelez la gendarmerie du Gard au 04 66 38 67 22. Au moment de sa disparition, il portait un treillis vert, une veste de camouflage avec une capuche, indique encore la gendarmerie.

Le fuyard est "susceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine de précision". Valentin Marcone est accusé d'avoir abattu son patron et un employé dans la scierie où il travaillait, de plusieurs balles dans la tête.

"L'hypothèse désormais c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au-delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ", a expliqué à l'AFP la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie.

" Je l'appelle à revenir à la raison, à déposer les armes, et à venir s'expliquer sur son passage à l'acte dans le cadre d'une reddition pacifique ", a lancé le procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel, face à la presse, ce mercredi soir.

Dernières nouvelles